Menu Le Mag
Le Grenier du Voisin


Aux Dames de France



S'il y a bien un lieu de sortie qui a marqué les roannais, c'est sans aucun doute "les Dames de France".

"Aux Dames de France", était une chaîne de grands magasins, fondée en 1898, et l'un des principaux concurrent des Galeries Lafayette. La marque était présente dans près d'une quarantaine de villes avec des magasins haut de gamme et la construction de bâtiments sur mesure. Le groupe sera racheté dans les années 1980 par le groupe Galeries Lafayette.

Le magasin "Aux Dames de France" de Roanne fut construit en 1911, en plein cœur de la cité, au Carrefour Helvétique (intersection des actuelles rues Charles de Gaulle, Jean Jaurès, Anatole France et Alsace Lorraine. Il s'agit à l'époque du point le plus animé de la ville, notamment grâce à la mise en place du tramway, où les deux lignes (Les canaux/Le coteau et Saint-Clair/Cimetière) se croisent ici.


Avec son architecture, inspirée des grands magasins parisiens, Aux Dames de France, deviendra rapidement le symbole de la richesse et de la réussite à Roanne, notamment grâce à l'essor du textile.
Le samedi, la foule se pressait toujours nombreuse à la fois pour acheter ou tout simplement flâner.
On comptait avant 1962, plus de 180 salariés.

Il faut toutefois rappeler que ce magasin, au cœur de la cité roannais, était en fait géré par deux enseignes : Printafix et Aux Dames de France.

©DR
©DR

©DR
©DR

©DR
©DR

Mais en juillet 1962, de nombreux roannais se réveillent avec cette triste nouvelle : Les Dames de France brûlent. Le feu s'est déclaré le 8 juillet à 4h15 et s'est très rapidement propagé à l'ensemble du bâtiment.

Près de 70 hommes des casernes de Roanne, Charlieu, Pouilly-sous-Charlieu, Renaison ou encore de La Pacaudière tenteront d'éteindre l'incendie mais aussi d'éviter sa propagation aux bâtiments à côtés.
A 5 h40, le fronton de la façade s'effondre et l'immeuble n'est plus qu'un immense brasier.
Toutes les vitrines de l'autre côté de la rue Jean Jaurès se sont fendues sous l'effet de la chaleur.
©DR
©DR

Le bâtiment fut détruit totalement détruit avant d'être reconstruit.
"Aux Dames de France" sera la seule enseigne à se réinstaller au sein de ces nouveaux murs  avant de fermer en 1985.

Sur 5 étages, on pouvait retrouver au sous-sol la partie alimentaire, au rez-de-chaussée la confection, les chaussures, les jouets, etc., au premier étage le blanc, au second le mobilier. Le dernier étage constituait la réserve.

Aux Dames de France